DrakkarOnline - le Portail Normand de l’Information Economique (http://www.drakkaronline.com)

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Accueil >> Zoom du jour

 
Fibre optique : des avancés, des difficultés et des interrogations.

Fibre optique : des avancés, des difficultés et des interrogations.

 

Date de publication de l'article : 01/08/2012 
 
Convertir toute la Haute-Normandie à la fibre optique pour accéder au très haut débit (THD) est une œuvre de longue haleine qui s’associent pouvoirs publics, opérateurs, clients des secteurs économiques, sociaux et politiques.

Si le plan FTTH (Fiber to the home) prévoit de permettre à tous de se connecter d’ici 2027, la situation actuelle en est encore par endroit au stade préparatoire. Deux exemples concrets qui montrent la complexité de ce chantier d’aménagement du territoire. L’entreprise Orange investit massivement depuis plusieurs années et pourtant les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances. Côté “usagers“, le milieu médical quant à lui dans son rôle d’utilisateur a des besoins tout à fait particuliers.

Aujourd’hui la ville de Rouen est fibrée à 60% « mais seuls 8000 logements sont raccordables » regrette Pascale Homs la déléguée régionale Normandie de France Télécom Orange, « nous pourrions en avoir plus mais pour raccorder un immeuble il faut que ce soit voté en assemblée générale, or il n’y en a qu’une par an ». Cette difficulté de l’opérateur historique français à convaincre les syndics d’immeubles de l’importance de la fibre illustre le capharnaüm du développement du très haut débit (THD) en Haute-Normandie. « En plus, connecter un immeuble ne coûte rien aux collectivités et les travaux ne durent que quelques jours » argumente-t-elle. Pourtant ce sont bien les pouvoirs publics qui participent financièrement en investissant 380 millions d’euros. « Plus on aura d’argent, plus on ira vite ! » s’exclame-t-elle.

Le déploiement de la fibre par Orange se base sur une stratégie simple : créer des « poches » dans les grandes agglomérations pour ensuite pouvoir se déployer sur l’ensemble de la région à la manière d’un arbre dont les branches pousseraient en direction des habitations. « Mais pour cela le développement numérique doit être un choix politique, au-delà des mots, le cadre économique et fiscal doit s’alléger ! » clame Pascale Homs. Grâce à un accord réalisé entre les différents opérateurs des points de mutualisations ont été créés afin de laisser le choix aux particuliers. « Ce n’est pas parce que nous posons les câbles que tout un chacun est obligé de s’abonner à Orange » précise-t-elle. D’ici 2015 le « plan conquête » imaginé par Stéphane Richard, PDG de France Télécom, devrait permettre de voir 40% du département fibré. Mais pas forcément raccordé. « Souvent dans l’esprit des gens la fibre est un fantasme alors qu’en réalité c’est une mixité de projets » conclut-elle.

Dans le monde de la santé, les besoins de fibrage sont très variés et illustrent les paradoxes que représente l’arrivée de cette technologie. Grâce au système réseau de Haute-Normandie (SYRHANO) il est possible de louer des liaisons aux opérateurs. Mais pourtant, analyse Patrice Large, le directeur du système d’information du CHI d’Evreux, « les petits établissements sont encore méfiants concernant le THD, ils ont peur de perdre leur autonomie au profit de gros hôpitaux, lieux où les dossiers informatiques risquent d’être centralisés ».

JPG - 145.9 ko
© Rich Yasick / Fotolia

Les sensibiliser s’avère vital car « bien souvent ils n’ont pas d’informaticiens, du coup la gestion des données des patients est précaire. Ils peuvent tout perdre du jour au lendemain ». Les hôpitaux d’Evreux et du Havre ont trouvé une solution. Ils sont dépositaires des informations de l’un et de l’autre. « Comme ça, si une bombe explose dans l’un des bâtiments les données ne sont pas perdues » image Patrice Large.

Le déficit de praticiens aujourd’hui nécessite le développement de la télémédecine qui permet de pouvoir accompagner les patients dans de nombreux domaines (télé-imagerie, téléconsultation, téléformation, etc.). Celle-ci nécessite une connexion internet performante obtenue grâce au SYRHANO. « Si un patient fait un arrêt vasculaire cérébral (AVC), il faut un diagnostic dans les 4 heures pour éviter des liaisons irréversibles. Dans ce cas la télémédecine nous est extrêmement précieuse pour contacter un médecin spécialisé qui peut alors avoir accès aux radios presque instantanément » développe-t-il. « Mais il ne faut pas oublier que pour nous c’est un palliatif avant le retour à la normal de nos effectifs ».

Le plan « 100% fibre », ça avance

Le préfet de la Région Haute-Normandie, Pierre de Bourquet, ainsi que Alain le Vern, président de la Région Haute-Normandie, viennent de mettre en place la première commission de concertation régionale pour l’aménagement numérique du territoire (CCRANT). Elle a pour fonction d’organiser le déploiement du très haut débit (THD) grâce à la fibre optique entre les collectivités et les opérateurs. C’est en 2010 que l’Etat a lancé un appel à manifestation d’intentions d’investir (AMII) auprès des opérateurs afin qu’ils prennent eux-mêmes en charge certaines zones. Orange, SFR et à moindre mesure Free ont répondu favorablement et ont entrepris de connecter Dieppe, Fécamp, Evreux, Le Havre et Rouen.

En ce qui concerne les zones non prises en charge l’investissement est évalué à 380 millions d’euros et devrait s’étaler sur 15 ans. L’ensemble des acteurs publics est mobilisé par la stratégie de cohérence régionale pour l’aménagement numérique (SCORAN) et encadré par le schéma directeur d’aménagement numérique (SDAN) validé par le Conseil Général le 3 avril dernier. Le SDAN prévoit sur 5 ans de proposer à 9 habitants sur 10 un débit minimum de 8 Mbits/s. Mais c’est en 2027 que le plan « Fiber to the home » (fibre à la maison) devrait permettre à chacun s’il le souhaite de se connecter à la fibre optique. Des alliances pourraient se développer entre les opérateurs et les collectivités dans un souci organisationnel et économique.


Source : ANI

Rapetisser la police Envoyer cet article par E-mail Imprimer Grossir la police

Envoyer cet article par e-mail

Thématique(s) associée(s) :

• Aménagement du territoire
• TIC

 
 
 
 
Drakkar hebdo
 
Lettre d'information
Thèmes * :
Pour recevoir chaque vendredi les infos de la semaine laissez nous simplement votre courriel
 
 
 
ISO 9001 : 2015 : révolution ou évolution ?  - atelier découverte AFNOR le 29 avril à Caen
 
Le train de la nouvelle France industrielle - le jeudi 24 avril au Havre
 
 
Bilan social annuel du transport routier de marchandises en 2012 - Le Bilan social annuel du TRM offre, pour le secteur des transports routiers de marchandises, un cadrage économique ainsi que des données et (...)
 
Profil de Créateurs/Repreneurs normands - Édition 2013 - La CCI de Normandie vient de publier son deuxième numéro de l’Observatoire Régional des Porteurs de Projet d’Entreprise. Cette année, le champ de (...)
 
 
La filière aéronautique en Normandie - Dossier d’Aval - novembre 2013 - Une publication de l’Insee Haute-Normandie
 
 
Ligne Nouvelle Paris-Normandie - Grand projet ferroviaire
 
Lancement du site Internet du CIRAS - Le Comité d’Initiation et de Recherche Aéronautique et Spatiale de Haute-Normandie
 
Espace Manche - Trouver un bâtiment, un terrain dans la Manche, les CCI et le Conseil Général vous accompagnent.
 
Le gouvernement lance un site pour aider les entreprises à exporter - Le portail www.france-international.fr, lancé officiellement par le ministère du Commerce extérieur lundi 16 décembre, rassemble toutes les informations et contacts utiles pour aider les entreprises à se développer à l’international.