DrakkarOnline - le Portail Normand de l’Information Economique (http://www.drakkaronline.com)

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Accueil >> Zoom du jour

 
De toutes les couleurs… Michel Boudin, P-DG de SA Color

De toutes les couleurs… Michel Boudin, P-DG de SA Color

 

Date de publication de l'article : 13/10/2011 
 
Dans le cadre des rencontres Régionales de l’Innovation, organisées à la CCI de Rouen le 18 octobre, nous vous proposons de découvrir plusieurs portraits d’entreprises ayant fait le choix de placer l’innovation au coeur de leur stratégie. Suite de notre rendez-vous avec l’entreprise Sa Color…

Rencontrer Michel Boudin, le P-DG de SA Color, c’est prendre une bouffée d’optimisme. L’homme est chaleureux, percutant, passionnant. C’est un chef d’entreprise qui croit en ce qu’il fait et dans ses salariés. Des projets, des découvertes, des idées, il en fait son pain quotidien, et porte avec force son entreprise sur les chemins du développement.

Ingénieur textile de formation, après une belle carrière aux multiples casquettes dans des sociétés d’envergure internationale, il s’est retrouvé en 1994 à la tête de SA Color, qui était auparavant distributeur de la firme anglaise ICI Colours, spécialisée dans les colorants textiles.

En 1998, un virage important a été pris. Le textile n’était plus porteur d’avenir, il fallait trouver une nouvelle piste. Michel Boudin a jeté son dévolu sur la coloration alimentaire, les techniques de base n’étant pas très éloignées finalement de ce qui faisait l’expertise de l’entreprise. En s’intéressant au marché, il s’est aperçu que les possibilités d’amélioration étaient nombreuses. « Le regard de technicien que nous avons porté sur ces produits nous a permis de voir qu’ils présentaient plus de défauts que de qualité. En 2001, nous avons pu déposer un brevet sur des colorants qui proposaient des produits de très bonne constitution ». SA Color a lancé une usine pilote en 2004, et a commencé la commercialisation de cette nouvelle gamme en 2005. Elle porte le nom d’Effercol. SA Color se fournit en colorants sur le marché indien, le seul producteur au monde. Les colorants sont alors très poussiéreux, le travail effectué à Canteleu vise à le transformer en produits clairs, utilisables. « Les bénéfices sont nombreux. Au premier rang d’entre eux, la préservation de la santé des opérateurs, puis la facilité d’utilisation, des économies induites sur les coûts de nettoyage des installations, la fin de la pollution croisée, et des gains de rendement de coloration ».

JPG - 23.3 ko

Au-delà de l’aspect technique, l’autre bonne idée vint du positionnement sur la coloration pour l’alimentation animale. Les croquettes aux couleurs vertes pour l’apport végétal, rouge pour la viande, bleue pour le poisson, etc. Certes, les animaux ne sont guère sensibles à cela, l’important étant que la gamelle soit savoureuse et bien remplie, mais pour les maîtres soucieux de la santé de leur compagnon, il est rassurant de voir que les menus sont équilibrés. On parle ici avant tout de marketing, mais derrière cela, le travail des équipes de SA Color est essentiel en termes de sécurité et de qualité. « Nous colorons avec des oxydes de fer », souligne Michel Boudin. « Cette solution convient aux industriels du secteur, car ce sont des oligo-éléments ». SA Color est positionnée sur 30% d’un marché français fort de 4,5 Mt par an, et qui n’a pas fini de grossir.

La vie étant « un enchaînement de circonstances », comme l’affirme Michel Boudin, c’est une autre diversification qui attend SA Color. Son savoir-faire dans le domaine des colorants a attiré l’attention d’un grand nom du cosmétique : l’Oréal. « Nos oxydes de fer et de titane sont parfaitement transposables dans le domaine du maquillage. Nous avons créé ainsi une ligne de produits, toujours basée sur Effercol ». Puis, le dirigeant n’aimant rien d’autre que rebondir, explorer, avancer, ce sont vers les pigments de synthèse qu’il a orienté son entreprise. « Nous proposons des pigments qui s’auto dispersent dans l’eau du robinet. C’est parfait pour la peinture en poudre ». De fait, la démonstration est tout à fait convaincante, que ce soit en rapidité de dispersion qu’en qualité finale.

Nouvelle usine L’aboutissement logique de cette diversification d’activité se trouve sous forme d’ébauches et de plans dans le bureau de Michel Boudin. Ce sera une nouvelle usine, ou plus exactement un agrandissement et une amélioration de l’outil de production actuelle. Le chef d’entreprise a mis la main à la pâte, ou plutôt le crayon au papier, et a dessiné lui-même la forme des bâtiments, l’organisation des flux, l’inclinaison des toits, et a donné ses directives, dont celle-ci, importante, que les murs soient transparents. Ainsi, outre une meilleure luminosité interne, chacun pourra vraiment prendre conscience qu’il appartient à la même entité. Sur le paper-board où figurent les esquisses, deux mots ont été jetés : bien-être et fierté. Une devise qui colle parfaitement à la personnalité du directeur, et de ce qu’il fait partager autour de lui. Prendre du plaisir dans son travail, et tirer une considération individuelle et collective de ses réalisations.

Quand l’inauguration sera effectuée, en mai prochain, SA Color aura à sa disposition de quoi accompagner sa croissance. Le chiffre d’affaires pourrait être multiplié par cinq, de 4 à 20 M€, vingt emplois seraient créés, ce qui doublera l’effectif actuel, la production va passer de 270 à 500 tonnes pour atteindre d’ici cinq ans les 1 700 tonnes, avec les capacités de stockage inhérentes à une telle augmentation. « Cela change la situation… », résume Michel Boudin, qui ne regrette pas les 3 M€ d’investissement, et se félicite du dialogue avec la Mairie de Canteleu. Le risque est parfaitement maîtrisable, en raison notamment du démarrage de l’activité cosmétique. Le tout s’accompagnera évidemment d’un renforcement de la branche commerciale de SA Color (« Nous enregistrons déjà des demandes » constate le P-DG) mais ne changera rien à un acte essentiel de l’entreprise, la recherche et développement. Le laboratoire sera toujours aussi bien achalandé en jeunes scientifiques. Ils sont quatre aujourd’hui, soit 20% de l’effectif total, ce qui représente une proportion tout à fait exceptionnelle. À leur tête, Baptiste Thierry, docteur en chimie organique, qui ne cache pas sa satisfaction de travailler chez SA Color : « J’ai toujours voulu évoluer au sein du monde industriel. Cela va plus vite, il faut être réactif, performant ». Un bel exemple de rapprochement entre l’université, la recherche et l’entreprise.

JPG - 104.4 ko

Le laboratoire comprend trois spécialisations, sur le textile, le contrôle alimentaire, la pigmentation et dispose de tous les outils et instruments nécessaires à son bon fonctionnement, dont un granulomètre laser de dernière génération. « Nous sommes sur plusieurs axes d’évolution, qu’il s’agisse d’améliorer l’existant ou de développer des produits qui n’existent pas encore », poursuit le responsable du laboratoire. « Effercol est dans le domaine synthétique », intervient Michel Boudin. « La mode est aux colorants naturels auxquels nous sommes tout à fait capables d’appliquer nos technologies. C’est bien d’avoir de bonnes idées, il faut vendre ». SA Color sait parfaitement le faire, avec une présence dans 17 pays, dont une récente arrivée en Afrique du Sud.

FC
L’innovation, pour moi…

« C’est simple : essayer d’affronter des problèmes et d’obtenir des solutions. Innover, c’est amener des réponses à des questions récurrentes ».

Rapetisser la police Envoyer cet article par E-mail Imprimer Grossir la police

Envoyer cet article par e-mail

Thématique(s) associée(s) :

• Chimie / Pétrochimie
• Innovation / Recherche

 
 
 
 
Drakkaronline  - devient Normandinamik.cci.fr
 
 
 
 
 
Drakkar hebdo
 
Lettre d'information
Thèmes * :
Pour recevoir chaque vendredi les infos de la semaine laissez nous simplement votre courriel
 
 
Rencontres Régionales de l’Innovation (RRI) - 8ème édition - le vendredi 28 novembre 2014 - ESIGELEC - St-Étienne du Rouvray (Rouen)
 
Rencontres nationales des Groupements d’Employeurs Culture - Journée publique le 28 novembre 2014 - Le Havre - Docks Océane
 
Semaine de la PME : trois jours pour booster votre activité - La 4ème édition de Semaine de la PME se déroulera du 18 au 20 novembre 2014 à la CCI du Havre.
 
 
Les chiffres-clés du Cotentin - une présentation rapide de l’économie du Cotentin disponible en version numérique ou papier
 
CCI Observatoires : La Filière Numérique en Normandie - CCI Observatoires, une gamme d’outils pour parfaire la connaissance du tissu économique
 
Bilan social annuel du transport routier de marchandises en 2012 - Le Bilan social annuel du TRM offre, pour le secteur des transports routiers de marchandises, un cadrage économique ainsi que des données et (...)
 
Profil de Créateurs/Repreneurs normands - Édition 2013 - La CCI de Normandie vient de publier son deuxième numéro de l’Observatoire Régional des Porteurs de Projet d’Entreprise. Cette année, le champ de (...)
 
 
seine-maritime-tourisme.com - Nouveau site touristique de la Seine-Maritime
 
Ligne Nouvelle Paris-Normandie - Grand projet ferroviaire
 
Lancement du site Internet du CIRAS - Le Comité d’Initiation et de Recherche Aéronautique et Spatiale de Haute-Normandie
 
Espace Manche - Trouver un bâtiment, un terrain dans la Manche, les CCI et le Conseil Général vous accompagnent.